La page de Celui-qu'on-ne-dois-pas-nommer
Tout ce que vous avez toujours eu envie de connaître de la construction
et des bricolages



Lampe Koto-Ji


Les humains ont depuis longtemps appris à apprécier le calme et la sérénité d'un beau jardin, à différents moments de l'année.
On comprend aisément, qu'on veuille prolonger cette félicité par une exploration nocturne de notre jardin.


Comme le croisement entre les humains et les hiboux, semble problématique, aucun sujet viable n'ayant jamais été obtenu.
Nous avons dû, nous autres démons, créer des artifices aux fins d'éclairage.

Après, vous viendrez prétendre que je suis intransigeant!
Bien entendu, pas question pour nous de faire le boulot sois-même, on y voit fort bien la nuit!
Mais voici déjà un exemple d'une lampe Koto-Ji
( ça signifie « harpe » ) sise au Jardin Botanique de Montréal, plus précisément au jardin japonais.


Maaaaaaaais, attention! défense vous est faite de mesurer au ruban et de copier intégralement!
Vous devez utiliser votre sensibilité et vos dons artistiques, pas votre froide logique.
Encore que, certains humains n'ont ni l'un, ni l'autre!
Il faut se laisser imprégner du sujet, de vous mettre au « diapason » de la lampe!
Au diapason du Koto-Ji,
je suis un monument de l'humour, hé hé!
Ben quoi?
Des petits dessins, des esquisses?
Certainement!

Ça, vous en avez le droit.
Je vous le recommande, par ailleurs.
Pour bien affiner vos dessins et faciliter mon dessein, quelques images de détails peuvent vous aider.
Le dessin est un des meilleurs moyens d'intégrer un style et d'en comprendre les subtilités.
Laissez vous bien pénétrer par l'émotion qui se dégage de l'oeuvre...sinon vous échourez!
Je n'ose vous faire un cour sur le bon usage du béton coloré. Je suis sûr que vous en connaissez toutes les possibilités et contraintes!
Il n'est pas inutile cependant de vous rappeler certaines règles élémentaires de coffrage!

La recette de béton comporte :
1 volume de ciment normal Portland
2 volumes de sable
3 volumes de criblure de pierre
On ajoute de la fibre de polyester si requis et des colorants, pour faire joli!.

Il existe aussi d'autres adjuvants pour des usages spécifiques
Assurez-vous de bien tasser le béton dans les moules, surtout s'ils ont une forme complexe. Sinon vous aurez des nids d'abeille et la pièce risque d'être inutilisable.

Il est préférable de secouer ou de vibrer les moules plutôt que d'ajouter de l'eau au béton pour le fluidifier. Plus d'eau entraîne une perte de résistance du matériel. Lorsque vous dessinerez les moules rappelez-vous que des angles droits ou inverses ne peuvent être démoulés.
Utilisez des vis en acier inoxydable plutôt que les clous et huilez bien les formes, ou alors utilisez un agent de libération.
Démoulez aussitôt que possible, mais prenez garde les pièces sont alors plus fragiles.
La lampe originale est en granit piqué, ce qui lui donne un aspect rugueux.
J'ai pensé utiliser un revêtement de plastique flexible qu'on utilise en revêtement de fond de tiroir, on le retrouve dans les magasins, qui vendent du tissu à la verge.
On doit aussi le traiter à l'huile minérale ou à l'huile de lin, pour réduire l'adhérence de surface.
Ce matériau a l'avantage de donner une surface moins lisse au béton, semblable à celle d'une pierre travaillée au burin.
La pièce en « U » qui constitue les hanches de la lampe, unit les deux pieds et comporte un trou central pour permettre le passage des fils d'alimentation des lampes d'éclairage.
On utilise soit le pvc soit l'abs de 1 ½ pouce de diamètre.
Les sections de tuyau sont mises en place au coulage et y demeurent en permanence.
Elle serviront également pour maintenir les différentes parties de la lampe entre-elles! Il en est ainsi également pour le socle du lanterneau qui porte également un tube interne.
Le lanterneau comporte 8 faces, les coffrages sont en contre-plaqués, on a prévu une pente sur les côtés, pour permettre le dégagement lors qu démoulage.

Les sections du coffrage qui composent les ouvertures seront quand à eux fabriqué en styrène. Avec un angle de 15 degrés.

Vu la taille et la forme, on ne peut espérer un démoulage. On les brisera tout simplement.
Les pieds sont obtenus du même coffrage, on ajuste la longueur selon les besoins en déplaçant la partie inférieure du moule qui est mobile.

La patte longue, qu'on enfouis dans le sol comporte un tuyau de plastique servant de conduit électrique pour les fils.

La patte courte, porte une armature d'acier qui sert d'ancrage au sol lorsqu'elle est utilisée avec une pierre plate, comme sur la photo en ouverture.
Pour le résultat, vous devrez vous faire une idée vous même!

La beauté est dans l'oeil de celui qui regarde!

L'harmonie (le «Wa»), dans l'âme de celui qui sait regarder!
C'était la rubrique des bricolages extrêmes
(201)
de votre professeur préféré, bref, de :

Celui qu'on ne dois pas nommer!


Le Petit Jardin Oriental de Clovis
Menu Question fréquentes Au secour! Ecrivez à: