Chronicafraga
La chronique complètement pétée, par le sérénissime Clovis!
Avec le concours hélas obligatoire de son animal familier humain:
Michel Picard
Première leçon : Que fait la nature ?
Surtout, ne pas vous laisser raconter d'histoire, votre humain voudra placer les semences au frigo, au congélateur même, pour six à huit semaines. Certains voudront aussi créer des cycles de gel et de dégel. Ils vous proposeront également des moyens pour contrôler l'humidité et empêcher le dessèchement. Sans compter les petits coups de limes ou de papier de verre et autres fantaisies !

Je ne parle même pas de l'horreur suprême : le chimique !

D'ailleurs, je sais ce que vous devriez en penser…
Si votre familier humain vous le propose, refusez, au pire temporisez, tergiversez, éludez, je ne sais pas moi, mordez-le !
Faites comme vous l'entendez, pourvu que pour finir, ce soit un non

Un NON retentissant

On peut imiter la nature, c'est faisable, mais dans quel but ?

Plus de surveillance, plus de risques, plus de travail…peste soit des humains, rappelez-vous la leçon : que fait la nature ?

J'ai un contrat avec Dame-nature, c'est elle qui doit faire ce boulot. J'ai une entente notariée, j'ai tout içi, en noir sur blanc !

a) Primo, elle doit garder les semences au frais suffisamment longtemps pour abaisser le taux de l'hormone anti-germination sous le seuil critique et ce, avant le printemps.

b) Secundo, maintenir un taux d'humidité raisonnable en tout temps.

c) Tertio, elle doit, surtout en fin de saison produire des cycles de gel et dégel de sorte de briser les coquilles des semences les plus dures.

d) Quatrièmement, elle est tenue d'assurer un arrosage adéquat après le début de la germination.

e) Au surplus, elle s'assure d'une ventilation suffisante pour empêcher la fonte du semis et autres maladies fongiques.

f) Elle doit même constamment allonger les périodes d'éclairement au printemps pour les plantes sensibles à la photopériode…

C'est dire que tout prévu !

Notre seule obligation consiste à déposer les semences dans un milieu de culture idoine, vous conviendrez que j'ai négocié cette entente de main de maître…non ?

Ça nous permet donc, chers esprits des jardins, de passer immédiatement à la leçon suivante : C'est quoi, un milieu de culture adéquat




Le Petit Jardin Oriental de Clovis
Document précédent Menu Document suivant Question fréquentes Au secour! Ecrivez à: