Le courrier du coeur de Nana-san;

la carpe des quartier chics:

Chère Nananishikoï-san, les choses ne sont plus ce qu'elles étaient.

Les gens ont bien raison de le dire, on n'est plus en sécurité nulle part!

Tout le monde pense que je suis folle, mais c'est un fait : le printemps dernier, des OVNIs se sont posés derrière chez moi et j'ai été victime d'une rencontre du troisième type.

L'apparition :

Je frémis encore à la pensée de cette apparition et même si on me moque, je suis bien certaine que ce sont de vrais OVNIs.

D'ailleurs, à ce jour, personne n'a pu expliquer de façon satisfaisante, le comportement aérien de ces objets, que de nombreux témoins, dignes de foi, attestent avoir vu.

Même les spécialistes les plus septiques ont dû admettre que le vol de ces OVNIs, était impossible à imiter, même par les avions les plus modernes.

Autre preuve, on a retrouvé sur le site d'atterrissage (dix mètres à nord-ouest de mon kami-ike) une matière visqueuse et quelque peu malodorante, nécessairement d'origine extra-terrestre.

Les plus imminents spécialistes, confondus, ont dû admettre que dans l'état actuel de la « connaissance scientifique » notre technologie moderne était impuissante à reproduire ce matériau.

Interrogés sur l'usage que font les extra-terrestres de ce matériau, nos éminences grises n'ont pu que balbutier d'imbuvables sornettes, en fait, ils ne savent rien.

La seule chose qui soit sûre, c'est que c'est salissant comme c'est pas possible; une vraie merde...


La rencontre :

Lorsqu'il s'est approché du bord de mon étang et malgré son aspect parfaitement répugnant, je suis allée à la rencontre de ce visiteur de l'espace.

Pour lui apporter, cela va de sois, le cordial salut de toute l'espèce Koï.

J'étais effrayée bien sûr, mais quand on est une digne représentante de l'espèce la plus évoluée de la planète, on ne peut se soustraire à certaines responsabilités...

Mal m'en a pris, j'ai découvert que les OVNIs, ça mord!

Signé: À mort les OiseauxVoracesNonInvités.



Chère, à mort les OiseauxVoracesNonInvités

Tout d'abord, très cher, permettez-moi de vous féliciter de votre sens civique et pour votre courage.

Je dois cependant vous mettre aussi en garde, certaines personnes, apparemment mieux informées que vous et moi, ont mis au jour le « complot des gris ».

Complot qui mettrait en cause des extra-terrestres et certaines personnes influentes au sein de certaines agences gouvernementales humaines.

Tout ça pour nous cacher le fait que nous serions élevés tel du bétail, au profit des extra-terrestres et de leurs laquais humains...

Je ne suis pas certaine qu'on doit prêter foi à cette dénonciation, mais, pourquoi prendre des risques ?

Retenez que de toute manière, les relations non protégée , fusse-t-elles extra-terrestres, sont extrêmement dangereureuse !


Voici donc quelques points susceptibles d'améliorer votre sécurité.

Primo : creusez des tranchées, si ça pose des problèmes d'étanchéité dans votre étang, demandez à votre familier de poser au fond des sections de tuyau à cheminé en grès ou du tuyau d'aqueduc en PVC. Un excellent abri peut aussi être réalisé avec une grande pierre plate reposant sur 3 gros cailloux ronds ou des briques.

Secundo : faites clôturer, votre jardin. Une barrière en fil transparent est souvent plus efficace qu'une clôture pleine en bois. Les miradors et les barbelés sont des options envisageables.

Tertio : Des fils transparents attachés au sommet des bâtiments et autres structures, espacés horizontalement aux 30 cm, interdisent l'approche aux OVNIs de grande taille.

Quarto : Installez des plantes flottantes ou à feuillage flottant ; pas vus, pas pris!

Mais surtout, ne vous fiez pas à ce que vous pouvez voir à la télévision ou dans les films.

Le papier d'aluminium enroulé autour de la tête, ne protège absolument pas des techniques de contrôle extra-terrestre de l'esprit.
D'ailleurs, si quelqu'un vous propose de vous mettre dans du papier d'aluminium, vous êtes en droit de paniquer, un petit peut!

Chez moi, Celui-qu'on-ne-dois-pas-nommer à ordonné à nos familiers d'installer des poteaux munis d'isolateurs et tendus des fils en acier galvanisé tout autour et très haut au-dessus de mon jardin de thé, là ou j'ai mon « home ».

Le tout à été mis sous tension à vingt-cinq milles volts, avec un électrificateur pour les clôture à bétail. Ça arrête aussi les ratons-laveurs, les marmottes, les chats, les chiens et les familiers humains qui dorment au gaz.

En plus, j'ai mes appartements se trouvent immédiatement sous la maison de thé, le Soan, par une chatière sous-marine de 15cm cm diamètre. Je peux toujours m'y réfugier tout le monde sachant fort bien que les OVNIs ne vont pas sous l'eau...

Depuis que j'ai tout cet équippement en place, je suis rassérénée comme la dinde au lendemain de l'Action de grâce!



Nana-san, la carpe des cartiers chics!


Le Petit Jardin Oriental de Clovis
Lettre précédente Menu Lettre suivante Ecrivez à Nana-san