Le courrier du coeur de Nana-san;

la carpe des quartier chics:

Chère Nanakoï.

Ça y est!

Je suis en amour!

Le coup de foudre quoi!

J'ai croisé, la semaine dernière une superbe Koïe, avec des nageoires démesurées. J'ai passé l'après-midi à la poursuivre tout autour de l'étang en lui faisant une cour assidue. Cependant, mes parents sont contre cette union qu'ils qualifient de contre-nature. D'après eux, cette Koïe-papillon n'aurait aucune noblesse et ne serait même pas une vraie Koïe!

Devrais-je faire taire mes sentiments pour ma belle échevelée ou bien puis-je résolument m'engager dans une relation stable? Je vous en prie ne me cachez rien, qu'en est-il au juste?

Signé : amoureux

Chère Cher amoureux :

Ha! Les doux émois des premières amours! Je frémis encore au souvenir de mon premier, un beau et jeune prétendant qui...

Hum, pardon, revenons donc au sujet, n'est-ce pas?

Jeune homme, votre « belle » est ce qu'il est convenu d'appeler, faute de mieux, un Koï à longues nageoires ou Koï-papillon.

Vos parents, qui sont certes très sages, ne se sont pas laissés abuser par le nom.

D'ailleurs, personne ne sait vraiment si les Koïs-papillon sont d'authentiques Koïs ou non. Quand aux intéressées, toutes les Koïes-papillons que j'ai interrogées à ce propos, sont restées muettes comme des carpes, c'est vous dire!

Certains feront valoir que les Koïs-papillons ont toutes les caractéristiques des Koïs, que ce soit la conformité morphologique, le taux de croissance, la robustesse, les barbillons et une palette de couleur magnifique.

Bref, hormis les nageoires, il semblerait que ce soit des Koïs!

Les tenants de la lignée royale prétendent que des Koïs aux nageoires un peu plus grandes que la moyenne auraient choisis comme compagnons d'autres Koïs pareillement équipés. Au fil des générations, le caractère ce serait accentué pour devenir ce que l'on connaît aujourd'hui. C'est plausible, quand on sait que maints autres caractères propres aux Koïs ont été acquis de cette manière.

Certains autres prétendent qu'à l'origine, des Koïes auraient frayé avec des poissons rouges voilés, personnellement, je trouve cette assertion offensante et hautement improbable, quand on sait que ce genre de croisement produit la plupart du temps des rejetons stériles.

Comment peut-on imaginer, du reste qu'une telle parenté peut éventuellement produire quelque chose d'aussi joli qu'un Koï-papillon?

Mais ce n'est pas le plus grave!

Ce qui est vraiment épouvantable, c'est que quelqu'un puisse même, concevoir, qu'une Koïe de lignée royale, puisse condescendre à convoler, voire à frayer, avec un, unnnnn...

Enfin, vous voyez ce que je veux dire!

Heureusement que je suis une personne naturellement tolérante, la seule qualité qui puisse préserver d'un coup de sang, toute Koïe bien née, quand elle entend pareilles horreurs, respire par les branchies Nana, respire...

Bon alors, voilà, bel amoureux, vos parents n'ont pas tout à fait tors de s'inquiéter, mais rien n'est certain. J'estime cependant qu'il serait souhaitable que vous modériez vos ardeurs jusqu'à ce qu'on ait établi de façon définitive le statut social des ces fameux Koïs-papillons. Sinon vous risquez de vous retrouver avec quelques milliers de petits bâtards.

À vous de voir!


Le Petit Jardin Oriental de Clovis
Lettre précédente Menu Lettre suivante Ecrivez à Nana-san