Le courrier du coeur de Nana-san;

la carpe des quartier chics:

Chère Nanakoi : J’étais la semaine dernière en visite dans une animalerie pour me choisir un humain à adopter, lorsque le vendeur, un orphelin humain, sans doute, a mentionné que j’étais un poisson d’eau douce. Peut-être que je ne suis qu'un intolérant, mais cette remarque pourtant anodine m’a profondément blessé…
Signé, le poisson d’eau douce.

Cher, poisson d’eau douce !

Sachez d’abord, cher ami, que dans ma position de chroniqueuse  des activités mondaines cypricoles, je suis  hélas, régulièrement le témoin impuissant de nombreux manquements des humains envers mes semblables.

Même en y mettant toute la mauvaise foi du monde, comment peut-on être aussi mal informé, je vous le demande ?

Premièrement, ne laissez plus jamais quelqu’un vous désigner sous l’appellation de « poisson », c’est d’un vulgaire !

L’expression « poisson » présente indûment une image du type frétillant et bête !

Ça donne l’impression qu’on passe notre temps à s’agiter, à courir partout et qu’on n’a rien dans la tête…

Quand on dit de quelqu’un que c’est « un poisson », c’est vraiment qu’on peut lui passer n’importe quoi !

En réalité et tout comme moi, vous êtes un animal, vertébré de la superclasse des Ostéichtyens, de la classe des Actinopterygii, (pourvues de nageoires avec des rayons), de la sous-classe des Neopterygii, de l’infraclasse des Teleostei (possédants des os) du superordre des Ostariophysi, de l’ordre des Cypriniformes, de la famille, des Cyprinidae, du genre Cyprinus, de l’espèce Cyprinus carpio, de la sous-espèce des Nishikigois, variété Kohaku, j’allais préciser, pour ceux de mes humains qui ne font pas la différence, (c'est-à-dire; à peu près tout le monde, si, si, sont vraiment fous ces humains !) que vous êtes un superbe mâle, mais bon, bis repetia ne place pas toujours…  

Comment un Nishikigoi Kohaku, pourrait-il être confondu avec quelque chose d’aussi ordinaire qu’un poiiiiiissssssson, non mais, sans blague !

Lorsque vous vous présentez, n’hésitez pas, déclinez votre complet lignage, rien de moins…

Un excellent lignage, par ailleurs, hum, vous vivez toujours chez vos parents ?

Pardon, je m’égare un brin là !

Nous reprendrons cette intéressante partie de la conversation « off record »

J’allais ajouter que vous ne devriez pas permettre, à quiconque, de vous affliger de l’étiquette  « poisson d’eau douce »,  en effet les Nishikigois, pour faire court, sont en réalité, des poissons d’eau dure!

Une haute teneur minérale nous est nécessaire pour obtenir de bons os et de belles écailles. De plus, l’eau de nos bassins est souvent  légèrement salée, un gage de bonne santé, comme le savent tous les experts.

Poisson d’eau douce…..

Il n’y a, je suis peinée de le dire, que les humains, qui puissent inclure deux insultes, dans une phrase de trois mots.

Je n’en reviens pas encore !

NanaNishikoisan-sama; la-carpe-pas-douce-des-quartier-chic !



Le Petit Jardin Oriental de Clovis
Lettre précédente Menu Lettre suivante Ecrivez à Nana-san